019 86 05 55 (N° non surtaxé) ou service client (réponse par E-mail sous 4H)

Aliments d'allaitement et colostrum pour veaux d’élevage

Agriconomie.com vous propose une gamme d'aliments d'allaitement au meilleur prix pour vos veaux. Afin de garantir une bonne digestibilité et croissance de vos veaux, nous travaillons avec les meilleurs fournisseurs français. Retrouvez également en livraison rapide notre gamme d'aliments 1er et 2e âge et d'aliments diététiques.
Conseils, Devis, Suivi de commande…
phone logo 019 86 05 55 N° non surtaxé, 6j/7
de 8h à 19h
experts d'Agriconomie

Alimentation lactée

L’alimentation lactée sous forme de poudre de lait est primordiale à la croissance au veau. On parle d’aliment d’allaitement qui est adapté à la physiologie digestive du veau. Lors des premiers jours de vie du veau, seul le lait digéré lui permettra une bonne croissance. La poudre de lait ou aliment d’allaitement ou lait sera digéré dans un premier temps au niveau de la caillette et progressivement au niveau du rumen qui se met peu à peu à fonctionner.

Les bonnes pratiques de préparation

On observe souvent une mauvaise préparation de l’aliment d’allaitement ce qui a pour conséquence de provoquer des diarrhées chez le veau. Il faut donc suivre certaines règles pour réduire l’apparition de troubles digestifs chez le veau. Voici la liste des principales erreurs généralement constatées: température du mélange initial pas assez élevée, concentration de poudre de lait mal calculée, des quantités de buvées trop grandes ou trop petites, température de la buvée pas assez élevée. Ainsi, lorsque vous préparez l’aliment d’allaitement pour les veaux, nous vous conseillons de mélanger dans un premier temps la poudre de lait à un eau de 50°C. Ensuite, vous pouvez distribuer l’aliment d’allaitement à une température de 42°C.

Recommandations

Comme nous l’avons vu précédemment, les quantités appropriées d’aliment d’allaitement doivent être distribuées puisque un surplus de distribution peut provoquer des troubles digestifs puisque le lait reflue vers le rumen et ainsi retarder le sevrage. De même, une quantité trop faible de lait limitera la croissance des veaux. Si vous le souhaitez, des plans d’alimentation peuvent être mis à votre disposition pour optimiser facilement la distribution de l’aliment d’allaitement et obtenir de bonnes performances de croissance.

Le sevrage du veau

Le sevrage du veau est une phase critique et mérite un accompagnement dédié. Il faut évidemment éviter des changements alimentaires trop brutaux et arrêter l’aliment d’allaitement progressivement en le substituant par des concentrés et des fourrages appétant ce qui permettra au rumen de se développer petit à petit. Nous vous conseillons de sevrer vos veaux entre 8 et 10 semaines lorsque le veau aura doublé son poids de naissance. La distribution d’aliment solide devra être de 2kg par jour et par veau.

Aliment solide

Cette alimentation devra répondre à plusieurs critères importants pour assurer une bonne santé à vos veaux: des aliments appétant, des aliments ne provoquant aucun troubles digestifs, des aliments favorisant le bon développement et fonctionnement du rumen. Ces aliments peuvent être distribués fréquemment juste après la naissance du veau et en petites quantités pour habituer le système digestif de l’animal progressivement. Par ailleurs, l’énergie provenant de l’amidon, nous vous conseillons d’apporter la source d’amidon la moins fermentescible possible pour éviter tout risque d’acidose. Ainsi, il sera préférable d’utiliser de l’amidon de maïs, moins fermentescible plutôt que l’amidon d’orge ou de blé.

L’importance du colostrum

Aujourd’hui en France, 50% des cas de mortalité entre la naissance et le sevrage des veaux est dû à une mauvaise gestion de l’immunité des veaux. Effectivement, le veau né sans immunité et seul le colostrum peut lui apporter une protection immunitaire. Il est avéré que plus la quantité de colostrum ingéré par les veaux est élevée et plus le pourcentage de mortalité entre 1 semaine et 6 mois diminue.

Caractéristiques du colostrum

La colostrum correspond à la sécrétion de la première traite de la mère après le vêlage. Cette première traite est de consistance crémeuse, jaunâtre et épaisse. Les deux sécrétions suivantes sont classées de lait de transitions puisqu’elles deviendront progressivement du lait.

L’absorption des anticorps du colostrum

L’absorption des anticorps décroit fortement dès les premières heures de vie du veau. Ainsi, elle est optimale à la naissance et 24% des immunoglobulines consommées sont absorbés par l'animal. Puis, huit heures après la naissance, ce pourcentage chute à 16% pour atteindre 4% au bout de 24h. Par conséquent, il faut administrer le colostrum au veau dès sa naissance.

Quantité de colostrum

Pour que le veau ait une bonne protection immunitaire, il doit présenter un taux supérieur à 10 mg d'anti-sports / ml de sang 24h après sa naissance. L’idéal est d’ingérer 2L après la naissance et ensuite 2L entre 6h et 12h après la naissance. Il est aussi à noter que la quantité de colostrum à distribuer doit varier selon le poids vif de l’animal. Pour un petit veau de 25 kg, la quantité est de 1,25kg de colostrum, pour un veau moyen de 35 kg, 1,75 kg et pour un veau de 45 kg, 2,25 kg de colostrum. Ceci représente à chaque fois, 4 à 5% du poids vif de l’animal à chaque repas.

Qualité de colostrum

La concentration en anticorps va directement déterminer la qualité du colostrum. Un colostrum dit de qualité moyenne comporte environ 6 g d’anticorps pour 100 g de colostrum. Il existe aussi des instruments vous permettant de qualifier la qualité de votre colostrum comme le colostromètre dont la mesure est fiable sur des colostrums de mauvaise qualité mais qui l’est moins sur des colostrum de plus haute qualité.
Agriconomie
Pour afficher les prix négociés dans votre ville Veuillez renseigner votre code postal

En cliquant sur « Voir les prix » vous acceptez nos Conditions générales d'utilisation. et la Politique de protection des données

Les informations demandées sont nécessaires au calcul des prix des engrais et aux échanges commerciaux. Les champs proposés sont obligatoires. Votre adresse email sera utilisées pour échanger avec vous et vous envoyer des newsletters (contenu technique, lettre d’information marché, offres commerciales d'Agriconomie et de partenaires, etc.). Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement et d’opposition au traitement de vos données ainsi que du droit de définir des directives sur le sort de vos données après votre décès. Vous pouvez exercer ces droits dans les conditions prévues par la Politique de protection des données et en envoyant un email à privacy@agriconomie.com.
Les produits de cette catégorie étant dédiés à une utilisation professionnelle, vous confirmez que l’adresse email utilisée est dédiée à votre activité professionnelle.